«

»

déc 31

Les conséquences

Aujourd’hui…

L’augmentation de la température à la surface du globe modifie de façon importante les équilibres climatiques, écologiques et les conditions de développement de nos sociétés.

Au cours du XXe siècle, la température moyenne à la surface de la Terre a augmenté de 0,89°C, soit près de 1°C. Une augmentation qui semble anodine mais qui est bien suffisante pour perturber le climat ! Elle a en effet provoqué :

  • l’élévation du niveau des océans
  • la fonte des glaciers
  • des modifications du régime des vents et des courants marins
  • l’acidification des océans
  • la perturbation des écosystèmes
  • l’augmentation des phénomènes météorologiques paroxysmiques…

Le saviez-vous ?
20 à 30 % des espèces animales et végétales sont menacées d’extinction.


Et demain… ?

Les plus grands bouleversements sont attendus au cours du XXIe siècle. Selon les dernières études menées par les experts du GIEC* en 2014, la température moyenne globale devrait augmenter de 1,6°C à 4,3° C d’ici 2100 !

Ces bouleversements ne sont pas sans risque pour les sociétés humaines.

  • Submersions des îles, des deltas et des zones côtières les plus basses : Maldives, Bengladesh,
  • Pays-Bas…Baisse des productions agricoles dans de nombreuses régions du globe.
  • Destructions de zones habitables par des tempêtes, des inondations…
  • Accès à l’eau potable difficile pour certaines populations.
  • Développement et extension des parasites, notamment par l’avancée d’insectes vecteurs de maladies.

* Qu’est-ce que le GIEC ?

  • Le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat a été créé en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).
  • Ce réseau de scientifiques met à contribution plus de 2 500 experts originaires de 130 pays.
  • Sa mission : évaluer, sans parti pris, les informations scientifiques, techniques et socio-économiques disponibles, qui sont nécessaires aux Etats pour mieux comprendre les risques liés au changement climatique d’origine humaine et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation.
  • Le GIEC rédige régulièrement des rapports d’évaluation exposant des scénarios d’évolution du climat et de ses impacts.
  • 5 rapports ont déjà été publiés : en 1990, 1995, 2001, 2007, 2013/2014.

Le saviez-vous ?
A horizon 2100, le niveau moyen des mers et des océans pourrait s’élever de 20 à 60 cm.